Cas d'utilisation : Développement et validation des systèmes d’aide à la conduite et des fonctions de conduite automatisée

Motivée par la vision d’une conduite absolument sûre et autonome, l’industrie automobile a reconnu le grand potentiel qu’offrent les systèmes avancés d’aide à la conduite (ADAS) et les fonctions de conduite automatisées. Mais alors que les systèmes deviennent de plus en plus complexes, l’effort de développement doit rester gérable. Et c’est possible : Avec une chaîne d’outils bien coordonnée dans laquelle des outils parfaitement adaptés les uns aux autres interagissent harmonieusement tout au long des différentes étapes du développement. Grâce aux outils dSPACE, vous pouvez obtenir vos fonctions de conduite autonome sur route et en toute sécurité.

Développement des algorithmes de perception, de fusion et d’application

Généralement, une fonction de conduite automatisée est constituée de différentes étapes de traitement : À l’étape « perception », les données provenant de différents capteurs d’environnement doivent être traitées et fusionnées sur une plate-forme haute performance. De plus, le véhicule doit être localisé sur une carte numérique très précise, d’après sa position GNSS. Les données sont utilisées pour générer un modèle d’environnement en 3D comportant des informations sur les objets dynamiques et statiques et les espaces libres autour du véhicule (liste d’objets). RTMaps, un outil de prototypage pour les applications multicapteurs, et les plates-formes matérielles MicroAutoBox Embedded PC et Embedded SPU sont généralement utilisées pour développer les algorithmes associés C++, OpenCV ou Cuda, au sein de cycles d’itération rapides. Les informations de la liste d’objets sont à la base de la planification des différents trajets ou des différentes trajectoires de conduite et décident finalement d’une manœuvre spécifique comprenant la commande longitudinale et latérale utilisées. La MicroAutoBox II de dSPACE est généralement utilisée pour le prototypage des algorithmes d’application associés. La MicroAutoBox II effectue le traitement en temps réel, garantit la sécurité fonctionnelle, intègre le code Simulink® et AUTOSAR, et sert d’interface vers le réseau du véhicule, de façon à pouvoir interagir avec les calculateurs de freinage et de direction.

S'inscrire à la Newsletter

S’abonner à nos newsletters, gérer ses abonnements ou se désabonner