Tests croisés de l’implémentation du XIL API

Le standard XIL API pour un échange aisé

Dans le secteur de l’automobile, plusieurs vendeurs proposent une sélection d’outils pour le développement, ce qui procure aux développeurs de calculateurs la possibilité de choisir, parmi une grande diversité d’outils et de plates-formes de test, ceux qui constitueront leur chaîne d’outils spécifique. Pour permettre aux équipes de développement de toujours trouver le moyen de répondre à leurs besoins et de choisir les meilleurs produits à cet effet, il faut leur offrir la possibilité de combiner et d’interfacer les produits de différents vendeurs sans efforts d’intégration coûteux. Pour cette raison, l’interface générique aux simulateurs ou XIL API est implémentée sur certains outils de test et bancs d’essais, permettant un échange aisé des données entre les produits des différents vendeurs concernés.

Pourquoi des tests croisés pour le XIL API?

L’interopérabilité des produits compatibles avec l’interface XIL API est vérifiée sur une base régulière. À ce titre, la majorité des vendeurs d’outils de développement destinés aux applications automobiles se rencontrent afin d’effectuer des tests croisés sur leurs produits. Au cours de ces tests, ils connectent leurs outils de test à des bancs d’essais tierce-partie pour évaluer si leur logiciel de test est capable de communiquer sans problème avec le matériel de test d’autres constructeurs. De plus, les tests croisés sont également une bonne opportunité pour la base d’utilisateurs actifs de l’interface XIL API, de discuter et de travailler sur d’éventuels problèmes liés au standard, contribuant ainsi à constamment améliorer ce dernier.

Les derniers tests croisés ont prouvé une bonne interopérabilité

La première session de tests croisés s’est déroulée avec succès chez dSPACE GmbH à Paderborn en 2016, et a démontré une bonne interopérabilité des outils de test et des bancs d’essais utilisant les interfaces XIL API. Les tests ont couvert un grand nombre de cas d’utilisation et de fonctionnalités du Model Access Port (MAPort), qui avaient été définis par des utilisateurs finaux et les fournisseurs d’outils du groupe de travail sur le XIL API. Dans ce projet, une suite de test indépendante d’un quelconque vendeur a été développée à partir d’une NUnit associée à un Test Result Reporter.

Les fonctionnalités de test suivantes ont été systématiquement évaluées :

  • Calcul des métadonnées et initialisation / dé-initialisation du Model Access Port
  • Lecture et écriture de variables (de différents types)
  • Capture avancée de signaux (incluant les éléments déclencheurs ou triggers) et génération de signaux

Les sociétés suivantes ont rejoint dSPACE lors de ces tests croisés :

  • Volkswagen AG
  • carts GmbH/MicroNova AG
  • embeddeers GmbH
  • National Instruments GmbH
  • TraceTronic GmbH
  • Vector Informatik GmbH

En octobre 2017, National Instruments a accueilli une nouvelle session de tests croisés à Munich. Alors que les premiers tests croisés effectués chez dSPACE se concentraient sur les fonctionnalités du MAPort, le groupe de travail s’est intéressé au port EESPort (Electrical Error Simulation Port). Les cas de tests de cette session comprennent le test d’erreurs de câblage, telles que les pertes de contact, les courts-circuits et les ruptures de câble. Comme lors de la première session, ces tests croisés ont également été un succès. Les installations des quatre serveurs affichent 100 % de réussite aux tests NUnit de l’ASAM pour l’EESPort.

Découvrez-en davantage sur les derniers tests croisés effectués chez dSPACE et chez National Instruments en lisant les rapports détaillés sur les sites internet dédiés ASAM :

S'inscrire à la Newsletter

S’abonner à nos newsletters, gérer ses abonnements ou se désabonner