For a better experience on dSPACE.com, enable JavaScript in your browser. Thank you!

Installation HIL pour les fonctions de conduite basées sur le système GNSS

  • Un système HIL avec les modèles Automotive Simulation Models (ASM) pour la simulation du véhicule et de la circulation
  • Un blockset GNSS Simulator Interface spécifique pour le contrôle d’un générateur de signal Global Navigation Satellite System (GNSS) tel que le GSG-5 de Spectracom
  • Choisir des scénarios GNSS spécifiques avec les configurations de signaux voulues selon la constellation satellite ciblée, la localisation géographique, etc.
  • Fournir les données de position du véhicule sous forme de signaux radio fréquence.

De nombreuses applications telles que l’horizon électronique (eHorizon), mais également la communication V2X et les fonctions de conduite autonomes nécessitent une détection par satellite de la position du véhicule. La disponibilité des systèmes satellites variant dans le monde et la qualité des signaux GNSS (Global Navigation Satellite System) dépendant de plusieurs facteurs tels que les routes en vallées encaissées, les viaducs, etc., la robustesse et l’aptitude à une utilisation au quotidien des applications doivent être assurées dans différents scénarios de test. Grâce au blockset GNSS Simulator Interface Blockset, ceci peut être fait de façon virtuelle. Dans cet objectif, un générateur de signal GNSS est connecté au simulateur Hardware-In-the-Loop (HIL). Ce blockset vous permet de sélectionner des scénarios GNSS prédéfinis et de contrôler le générateur de signal. Dans un test typique, la position de départ, la datation, le trajet et la manœuvre de conduite du véhicule sont d’abord paramétrés dans le modèle ASM. Ensuite le scénario GNSS souhaité, par exemple, une constellation satellite spécifique (GPS, Galileo, Glonass, BeiDou, etc.) et l’atténuation de signal sont sélectionnés. Lors de l’exécution du test, le simulateur HIL envoie en continu les données de position du véhicule au générateur de signal qui le prépare ensuite d’après le scénario GNSS et l’envoie au dispositif testé sous forme d’un signal de radio fréquences réelles