Real-Time Interface Bypass Blockset

Configuration des applications de bypass et de l'accès temps réel au calculateur basée sur interface de dialogue
  • Accès au calculateur via les protocoles CCP, XCP (CAN, Ethernet, FlexRay), les ports de débogage intégrés et les POD DPMEM (Dual-Port Memory Plug-On Devices)
  • Bypass interne et prototypage sur cible
  • Mécanismes de vérification d’erreurs et de cohérence des données pour la communication par bypass
  • Exploreur de fichiers A2L intégré pour la sélection des variables du calculateur 
Domaines d’application
Pour développer des fonctions du calculateur en utilisant l'approche du bypass, il est habituellement nécessaire de configurer l'interface de bypass dans l'environnement de modélisation et de modifier les signaux d'entrée et de sortie du modèle de bypass sans modifier le code du calculateur. Dans cet objectif, le RTI Bypass Blockset fournit une interface utilisateur générique qui présente le même aspect et la même convivialité quelle que soit la méthode de bypass appliquée (interne ou externe) ou l'interface au calculateur effectivement utilisée pour le bypass externe. L'utilisateur peut aisément sélectionner, dans le code du calculateur, les fonctions à dériver (au moyen de « bypass hooks ») et les variables à transférer sans avoir à modifier le code lui-même. Le module d'extension Internal Bypass Plug-In pour le RTI Bypass Blockset est utilisé afin de générer le code cible pour la fonction de bypass interne et l'intégrer au sein du fichier image du calculateur. Cette approche utilise les ressources libres de la RAM et de la flash du calculateur, permettant ainsi le prototypage et le test de nouvelles fonctions directement au niveau du calculateur cible.
De plus, dans le cadre du test du calculateur et de la simulation Hardware-In-the-Loop, les données internes du calculateur sont acquises en temps réel à des fins de validation ou pour la vérification de séquences de test.
 
Avantages majeurs
Le RTI Bypass Blockset présente des blocs Simulink® et des interfaces utilisateur dédiés à la configuration de l’application de bypass dans l’environnement de modélisation. Les informations spécifiques au calculateur sur l'interface de bypass, les « bypass hooks » implémentés dans le code du calculateur, les variables disponibles, etc., sont automatiquement importées du fichier de description du calculateur (fichier A2L), de manière à ce que les ingénieurs en contrôle puissent ainsi se consacrer entièrement à la conception de fonctions. La librairie de blocs vous de sélectionner les entrées et sorties du modèle en toute souplesse, sans avoir à modifier le code du calculateur. De nombreuses méthodes d'interfaçage au calculateur sont supportées telles que les protocoles CCP, XCP on CAN, XCP on Ethernet (UDP/IP), XCP on FlexRay, ou encore les interfaces DCI-GSI (Generic Serial Interface sur port de débogage) et lesDPMEM POD. Le recours aux services de bypass de dSPACE assurent par des mécanismes dédiés la cohérence des données et l'élimination des risques opérationnels.
Le RTI Bypass Blockset fait partie d'une chaîne d'outils complète destinée au bypass par services, ce qui facilite le passage du bypass interne au bypass externe et vice-versa, sans avoir à modifier le modèle Simulink.
Une API puissante vous permet de configurer automatiquement les blocs du RTI Bypass Blockset au moyen de scripts, par exemple pour mettre à jour le modèle Simulink avec un nouveau fichier A2L. Il est même possible de modifier les variables du calculateur que la plate-forme temps-réel doit lire ou écrire pendant la simulation, sans avoir à modifier et recompiler le modèle Simulink même. 

 

Sujets apparentés Article